Les "Royal News" ont pour objectif de vous informer des dernières actualités publiées sur les Familles Royales du Gotha. Les articles cités ici sont soit des extraits d'articles de presse, parus sur différents sites on-line, dont la source est mentionnée et que pouvez lire en intégralité en cliquant sur le lien, soit des informations fournies par les différents services de presse des Maisons Royales et que Stéphane Bern a synthétisées, traduites ou réécrites en citant ses sources.

Royal News

Mars 2015

Le Grand-Duc Héritier Guillaume de Luxembourg en mission économique dans les monarchies du Golfe persique 03/03/2015

Abdullah-Bin-Zayed-al-Nahyan_800_thumb.jpg
Le Grand-Duc Héritier entouré de Cheikh Abdullah bin Zayed Al Nahyan, ministre des Affaires étrangères des Emirats Arabes Unis et de M. Pierre Gramegna, ministre des Finances du Grand-Duché de Luxembourg
Dans le cadre de la mission financière, organisée par Luxembourg for Finance, présidée par le Grand-Duc héritier, accompagné de la Grande-Duchesse héritière Stéphanie, conduite par le ministre des Finances, Pierre Gramegna, aux Émirats Arabes unis (EAU), la délégation luxembourgeoise a séjourné les 1er et 2 mars 2015 à Abu Dhabi.Le couple princier et le ministre, ont eu une entrevue avec le Cheikh Abdullah Bin Zayed Al Nahyan, ministre des Affaires étrangères des EAU. Pierre Gramegna note: "Nos pays ont beaucoup en commun. Tant le Luxembourg que les Émirats se démarquent par un niveau élevé d'ouverture des leurs économies. Dans leurs régions respectives, les deux pays constituent des pôles de stabilité, ancrés dans la tradition, tout en faisant état d'un développement dynamique. Nous avons beaucoup à gagner à approfondir nos relations bilatérales, notamment au niveau des échanges économiques et financiers."Le couple héritier et le ministre ont également eu des réunions avec des dirigeants de fonds souverains, dont l'expérience peut être utile pour le fonds souverain intergénérationnel du Luxembourg.Par ailleurs, le ministre des Finances a rencontré son excellence Obaid Humaid Al Tayer, ministre d'État des Finances, pour discuter de l'actualité politique et économique, ainsi que des relations bilatérales entre les deux pays. Pierre Gramegna explique: "Nos deux pays partagent l'analyse que le monde de la finance est entré dans l'ère de la transparence en matière fiscale. Le Luxembourg fera partie des "first movers", appliquant l'échange automatique dès 2017, alors que les EAU envisagent de suivre en 2018. Nous pouvons utilement nous concerter au niveau de la mise en oeuvre pratique des nouvelles règles de l'OCDE."

Source : www.monarchie.lu

Cinquième version actualisée de l'effigie de la reine Elizabeth II en 63 ans de règne sur les pièces de monnaie 03/03/2015

4570101_jr349-191052-01-02.jpg
On peut garder un port de tête royal et assumer dignement le passage des années sur son noble faciès. La reine Elizabeth II vient d'en faire la démonstration ce lundi 2 mars 2015 à l'occasion de la présentation de la cinquième version «actualisée» de son effigie.Ce portrait est destiné à figurer sur les pièces de monnaie du Royaume-Uni. Il a été dévoilé alors que la souveraine de 88 ans se prépare à battre le record absolu de longévité sur le trône du pays.Les principales nouveautés de l'effigie solennellement dévoilée à la National Portrait Gallery de Londres résident dans l'apparition de pattes d'oie au coin des yeux et d'un léger tassement du menton. C'est aussi la première fois que la représentation royale a été travaillée sur ordinateur, avant d'être sculptée.Pour le reste, la reine est présentée comme à l'accoutumée de profil. Elle regarde — comme c'est la tradition depuis le XVIIe siècle — vers la droite, et conserve sa célèbre couronne d'apparat sertie de diamants, accompagnée de boucles d'oreilles.L'effigie — préférée à sept autres en compétition — est l'œuvre de Jody Clark, 34 ans, graveur à l'institut royal de la monnaie (Royal Mint). Le choix du jury a été approuvé par l'intéressée.Le jeune homme a indiqué que sa préoccupation première avait été de rester «fidèle» au modèle, tout en faisant valoir qu'une telle commande représentait «probablement l'une des choses les plus difficiles à réaliser pour un artiste ou un sculpteur». Jody Clark avait auparavant contribué à la création de médailles pour la Ryder Cup 2014 et pour un sommet de l'Otan.Le portrait figurant actuellement sur les pièces britanniques et dans plusieurs pays du Commonwealth remonte à 1998. L'institut de la monnaie a entrepris ce lundi de frapper les nouvelles pièces qui commenceront à être diffusées dans le courant de l'année, à une date qui reste à déterminer. Au 31 mars dernier, 28,9 milliards de pièces à l'effigie de sa Majesté étaient en circulation.Elizabeth II s'apprête à battre en septembre le record de longévité de 63 ans 7 mois et 2 jours détenu par sa trisaïeule, la reine-impératrice Victoria.Au cours de son règne elle a posé pour 139 portraits officiels à la demande de divers peintres, tandis que onze sculptures ont été «autorisées» selon le site officiel de la monarchie britannique.
1 2 3 4 5 6  >